LE CATÉCHUMÉNAT, QU’EST-CE QUE C’EST ?

UN ACCOMPAGNEMENT VERS LES SACREMENTS DE L’INITIATION CHRÉTIENNE

C’est le parcours pendant lequel celles et ceux qui désirent devenir chrétiens sont accompagnés vers les sacrements de l’initiation chrétienne. À la Réunion, il dure généralement deux années. Cependant, tout dépend du temps nécessaire à la maturation de la vocation chrétienne des intéressés. 

UN PASSAGE AU CHRIST

Le catéchuménat est parcours pour éduquer à la vie « en Christ », un processus de « passage au Christ », de conversion de toute une vie. 

Le catéchuménat est étroitement lié à la vie de la communauté chrétienne et son cœur réside dans le mystère pascal du Christ qui structure la foi et la vie des disciples du Seigneur. 

LE PARCOURS CATÉCHUMÉNAL

Il permet à ceux qui demandent à recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne de :

– Découvrir la foi chrétienne ;

– Faire l’expérience d’une rencontre personnelle avec Jésus, le Christ ;

– Prendre part à la vie et à la mission de l’Église. 

Le catéchumène choisit librement d’embrasser la foi chrétienne.

VIVRE SON CHEMINEMENT

Premier temps : Le pré-catéchuménat

C’est un temps important pour chaque candidat.

C’est le temps de l’accueil pour apprendre à se connaître, à s’apprivoiser, à se mettre en confiance, jusqu’à l’entrée en catéchuménat. 

C’est aussi le temps de la première évangélisation, chemin de progression où va s’opérer pour le candidat une double transformation qui est de l’ordre de la foi d’une part, et de l’ordre du changement de vie (la conversion) d’autre part. Ce double aspect se trouve unifié par la relation personnelle à Jésus.

Première étape : L’entrée en église ou entrée en catéchuménat

Un premier discernement est fait avant de célébrer « l’entrée en Église ». Par cette célébration, le candidat à l’initiation chrétienne entre dans la communauté et reçoit le nom de « catéchumène ». 

Deuxième temps : Le catéchuménat

C’est un temps prolongé, de durée variable, pendant lequel les candidats reçoivent de l’Église une formation adaptée de manière que leur conversion et leur foi parviennent à maturité (Cf. Rituel de l’initiation chrétienne des adultes -RICA- n°103).

Quatre moyens sont mis en œuvre, d’après le RICA n°103 : 

  • Une catéchèse appropriée, progressive et intégrale ; 
  • Une familiarisation avec la pratique de la vie chrétienne. Les catéchumènes sont initiés progressivement à la prière, à dire leur foi et à pratiquer l’amour fraternel. Ils sont soutenus par le témoignage et l’aide de la communauté chrétienne, notamment leurs parrains et marraines. 

Les catéchumènes, progressivement, se convertissent au Christ en se laissant guider par l’Esprit-Saint.

  • Des rites liturgiques qui, peu à peu, les purifient et les soutiennent dans leur cheminement. Ce sont les célébrations de la Parole de Dieu, les bénédictions, les premiers exorcismes et l’onction d’huile. De même, les catéchumènes sont préparés en vue de leur future participation à l’Eucharistie. 
  • Le témoignage. Par le témoignage de leur vie et la profession de leur foi, les catéchumènes doivent participer à l’évangélisation et à la construction de l’Église.

Le temps du catéchuménat est à vivre en Église. 

Deuxième étape : L’Appel décisif et l’inscription du nom

Après maturation de leur foi et au terme du catéchuménat, les catéchumènes sont appelés par l’Évêque, à recevoir lors de la prochaine Vigile pascale les sacrements de l’initiation chrétienne. 

Lors de la célébration, chacun est appelé par son nom qui est inscrit sur des registres confiés à la prière de l’Église. 

La célébration de l’Appel décisif ouvre pour les catéchumènes le temps appelé de « la purification et de l’illumination ».

Troisième temps : Le temps de la purification et de l’illumination

Ce temps, plus court et plus intense, correspond au Carême et au combat spirituel. 

Cette période est pour les nouveaux appelés un temps de « préparation intense qui tient plus de la retraite spirituelle » (RICA n°147). 

Les catéchumènes se préparent aux fêtes pascales et à la réception des sacrements de l’initiation chrétienne, lors de la Vigile pascale.

Les scrutins

Pendant cette période de l’ultime préparation aux sacrements de Pâques, l’Église offre aux catéchumènes trois rites pénitentiels que l’on appelle les « scrutins ». Le mot évoque le discernement entre la lumière et les ténèbres. Les « appelés » sont invités à la conversion, à se tourner vers le Seigneur pour se voir dans sa lumière.

Les scrutins sont célébrés par le prêtre (ou le diacre) qui préside l’assemblée de telle sorte que les fidèles eux aussi profitent de la liturgie des scrutins et intercèdent pour ceux qui sont appelés.

La célébration des scrutins éclaire le catéchumène sur la place du péché dans sa vie, sur la confiance que Dieu lui fait et la force que le Christ lui donne pour lutter contre le mal. La communauté chrétienne prend systématiquement les lectures de l’année A.

  • Premier scrutin : le troisième dimanche de Carême (Évangile de la Samaritaine, à qui le Christ donne l’eau vive ; Jean 4, 5-42).
  • Deuxième scrutin : le quatrième Dimanche de Carême (Évangile de l’Aveugle-né, guéri et illuminé par le Seigneur ; Jean 9, 1-41).
  • Troisième scrutin : le cinquième Dimanche de Carême (Évangile de la résurrection de Lazare à qui le Christ rend la vie ; Jean 11, 1-45).

La pratique des Traditions

Les Traditions visent à l’illumination des futurs baptisés. Généralement au cours d’une messe paroissiale, l’Église transmet aux catéchumènes ce qu’elle considère comme l’essentiel de sa foi et de sa prière :

  • La Tradition du Symbole de la foi : Le Credo, « Je crois en Dieu ».
  • La Tradition de l’Oraison dominicale : « Notre Père ».

●Les derniers rites préparatoires

Ces derniers rites sont en vue d’une préparation immédiate aux sacrements. Ils se vivent dans la journée du Samedi Saint : 

  • Reddition du symbole de la foi ; 
  • Rite de l’Effétah ;

Onction d’huile des catéchumènes.

Troisième étape : recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne

Zone de Texte:

C’est la dernière étape liturgique du cheminement vers le Christ.

Les appelés reçoivent les trois sacrements de l’Initiation chrétienne à la veillée pascale et deviennent des néophytes (nouveaux baptisés)

Quatrième temps : La mystagogie

Un temps est ensuite proposé pour approfondir et comprendre le mystère célébré dans les trois sacrements de l’initiation chrétienne, c’est le temps dit de « la mystagogie ». Les nouveaux baptisés participent alors à la vie et à la mission de l’Église, au sein de la communauté des chrétiens.

La mystagogie (ou entrée dans le mystère) constitue la dernière période de l’initiation chrétienne des adultes.

Après la célébration des sacrements de l’initiation chrétienne, avec la communauté toute entière, les nouveaux baptisés méditent l’Évangile, participent à l’Eucharistie et exercent la charité pour progresser dans l’approfondissement du mystère pascal.

Apprendre à vivre le temps pascal

Les messes du dimanche de Pâques constituent des temps forts de la mystagogie, on les appelle « messes des néophytes ». L’Eucharistie est une première expérience mystagogique. Dans l’Eucharistie, chacun peut puiser toujours davantage un esprit vraiment chrétien et recevoir l’Esprit qui fait d’eux un seul corps dans le Christ, pour vivre selon l’Évangile.

(Sources : Rituel de l’initiation chrétienne des adultes – Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat – Service Diocésain du Catéchuménat de Metz).